Un symbole, celui de la femme libre incarnée par Juliette Gréco

Publié le par Catpower

Juliette GrécoUn symbole... Celui de la femme libre, incarnée par Juliette Gréco, jamais vulgaire, toujours élégante, grâcieuse, légère et profonde à la fois, désinvolte, insolente...

Si elle a pris quelques rides, la jolie môme n'a pas vieilli en esprit. Malgré ses soixante ans de carrière, elle respire toujours la fraîcheur du Saint Germain des Prés des années Sartre, son caractère rebelle et révolutionnaire, profondément subversif. Elle qui a obtenu le record des chansons interdites par la censure dans les années d'après-guerre. Elle qui chante aujourd'hui du Abd Al Malik sans complexe.

"Y a des gens qui prennent des substances hallucinogènes, d'autres qui prennent des choses pour s'énerver. Moi, je prends l'autre", nous confie-t-elle dans un reportage d'Envoyé spécial, qui lui est consacré : http://envoye-special.france2.fr/index-fr.php?page=reportage-bonus&id_article=1820. "En ce moment, je trompe la mort. J'en ai rien à foutre", ajoute-t-elle, toujours aussi taquine et mutine, "mais la vieillesse, c'est pas mal non plus".

Je rêve de vieillir comme elle.

Juliette Gréco

Juliette Gréco

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claudia 04/12/2009 13:49


Je viens de me promener sur ton blog. Il est courageux...
J'aime beaucoup ces femmes libres
Bonne journée
Claudia


Catpower 04/12/2009 14:46


Merci à toi. Ces femmes libres me ramènent à la vie, par leur force et leur ténacité.