Métro, boulot, dodo (1/2)

Publié le par Catpower

Voici ci-dessous un extrait d'un texte que j'ai écrit en 2005, lorsque je suis arrivée en région parisienne. Ce texte me paraît toujours d'actualité.

 

Il paraît. Il paraît qu’un jour, sur les sièges du métro, on a trouvé le venin d’un serpent rare, venu d’Afrique. Françafrique. France à fric. Des tas de sortes d’excréments et d’urines différentes. Du sperme. L’humanité résumée en quelques humeurs, lâchées au hasard du réseau des transports en commun.

 

Attentats. Châtelet. Instants d’humanité volés. Toujours cette idée en tête, au Châtelet. Quand métro et RER sont bondés. Pris sous l’emprise d’une humanité crasse, enragée, en nage. Le matin, la gueule dans le cirage. Parfois, des gens me demandent leur chemin. Des adultes qui ne savent pas lire. Des étrangers apeurés, certains sans papiers. Des gens, il y en a qui parlent tous seuls. Qui perdent les pédales. Qui se pissent dessus. D’autres qui chantent ou qui somnolent.

 

Bus, RER, Métro. Métro, bus, RER.

Trains de banlieue.

Bus bondés à craquer. A craquer.

 

dans-le-metro-parisien-un-jour-de-greve-tf1-2401604

 

 

 

 

Commenter cet article