Les mots

Publié le par Catpower

http://www.telecom-bretagne.eu/trek/eurotrek/files/2009/02/livre_et_stylo.jpgCi-dessous, un texte que j'ai écrit en 2006, en miroir de la phrase de Kafka citée dans mon post 29 janvier.

"Je suis incapable d’écrire à chaud. A chaud, les mots me font défaut. A chaud, les mots sonnent creux, vides de leur existence. Il faut que je les presse, que je les coupe, que je les compresse, que je les concasse, que je les taille. Que je les entaille, tous ces mots. Que je les chauffe, que je les hache, que je les roule sous ma langue. Pour qu’enfin il en sorte quelque chose. Un substrat, un semblant d’existence, de chaleur, de saveur".

Commenter cet article

Catharsis 26/02/2010 12:00


En ce qui me concerne c'est l'inverse, c'est à chaud que j'écris, sous l'impulsion d'une émotion forte (sinon je n'écris pas).
Mais comme le dit Tincky, peut importe le comment si le résultat nous est "bénéfique"...


Jean-Pierre 13/02/2010 11:19


Concernant l'écrit...je me hâte! J'aligne les mots à fond de train sans leur modeler un sens, une direction. Quitte plus tard – à tout reprendre, tout organiser en un travail artisanal, minutieux
et passionné- Jeu ludique fait de hasards, d'interprétations, de plongées dans les dictionnaires à la chasse du mot juste, de l'expression qui clarifierait les incessants et complexes rébus de la
pensée. »
Andrée Chédid , les saisons de passages , p23, Flammarion.
Remarquable ce que tu dis sur les mots !


Catpower 13/02/2010 12:36


Merci pour la référence !


Tincky 03/02/2010 17:15


***Peu importe "le comment"... l'essentiel, c'est qu'ils "sortent" ces foutus mots et qu'ils puissent apaiser tes maux (immense sourire)!!! En tout cas, moi, en te lisant "j'en profite"
(sourire)!!!***


Catpower 03/02/2010 19:29


je l'espère !