La souffrance physique

Publié le par Catpower

Je ne m’imaginais pas à quel point c’était physique, un deuil. Les premiers jours, on a le corps fracassé. Le cœur explose. C’est à peine si on arrive à respirer. On croit crever. On ne dort plus. On ne mange plus. On ne peut pas avaler. Digérer ça.

Le corps encaisse, pas le cerveau. Le corps dit ce qui n’est pas dicible.

Pour moi, c'était comme vivre une part de la souffrance qu'a vécue mon frère, l'intégrer en moi. Cette souffrance inimaginable, inénarrable, si puissante qu'elle l'a conduit au suicide, sa seule issue.

Publié dans Deuil

Commenter cet article

dyllan 22/11/2009 12:37


Bonjour,
une plume délicate qui crisse sous le poids des mots... des épreuves difficiles marquantes et une envie d'aller de l'avant. Un blog magnifique et riche en courage, force et amour. J'accepte avec
grand plaisir de te rajouter à la communauté : De l'Or dans mes Larmes.

Au plaisir,

dyllan


Catpower 22/11/2009 17:01


Merci pour ce commentaire, qui me touche beaucoup.


EDENSLAND 10/11/2009 23:53


J'ai lu tout les post, et je n'ai pas de mots..J'ai perdu dans des circonstances similaires, un de mes meilleurs ami, quand il avait 20 ans, 14 ans après, c'est comme si cela était hier...je te
souhaite bienvenue dans ma communuauté...Et beaucoup de courage...


Catpower 11/11/2009 12:48


Merci.