La guerre

Publié le par Catpower

En 2005, j'ai souhaité peindre ce portrait d'Irakien (ci-dessous), profondément ébranlée par une photo. Une photo de deux Irakiens, en pleine guerre. L'ambiguité de la pose m'avait attirée. A l'image du combat qui se livrait peut-être à l'intérieur de ces deux hommes, jeunes, beaux, à l'allure paisible. Vulnérable paisibilité en temps de guerre ; fragile beauté, qui côtoie la mort et l'horreur...

Aujourd'hui, quand je regarde mon tableau, je ne peux m'empêcher de penser à mon frère, qui, lui-même, livrait un combat au plus profond de son être.

Peut-être est-ce ce message que nous porte le pigeon...

Trêve de paroles. Le voici. L'Irakien au pigeon :
Irakien au pigeon

Publié dans Suicide et psychiatrie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article