Faire la paix avec mon corps

Publié le par Catpower

Samedi après-midi. Séance de sophrologie. Dernier exercice avant de partir : un quart d'heure de méditation.

"Laissez venir à vous toutes vos pensées, même les négatives. Laissez-les venir sans les maîtriser. Examinez-les. N'essayez pas de les analyser... ", me dit la voix chaude.

Je pense à tout le stress accumulé ces derniers temps. La mort de mon frère, le travail, les troubles psychosomatiques, le besoin de me poser, de me faire du bien... Mes pensées s'enchainent par association d'idées. Et, soudain, me vient à l'esprit que je suis devenue ma propre ennemie, que mon corps est devenu mon ennemi. Je me défie de lui, je ne peux plus lui faire confiance. Et ce, depuis des années. Depuis la fièvre typhoïde supposément attrapée au Maroc en 2003 : 7 kilos perdus en une semaine, 40°C de fièvre sous la canicule et des mois à me retaper... Puis des examens en veux-tu en voilà depuis l'été 2008. Pour trouver ce qui cloche. Sans diagnostic réellement certain.

Pourtant, je l'aime ce corps, je le chéris. Mais comme un mauvais amant qui m'aurait maltraitée, un vieil amour ranci qui m'aurait trahie, frappée, meurtrie, violée.... Car il me fait mal, si mal.

La méditation prend fin : "N'essayez pas de chasser vos pensées. Concentrez-vous sur votre corps, chaque partie de votre corps...". Mon corps s'alourdit.

Oui, c'est bien mon corps. Il m'appartient. Et je dois faire la paix avec lui. Un travail de longue haleine, car il en a amassé de la souffrance, ce corps, mon corps. Pendant toutes ces années. Et l'effroi de la mort le terrorise. Oui, regarder la mort en face me fait si peur, me rend malade.

http://a34.idata.over-blog.com/0/42/85/17/Danse/rodin242.jpg
Une danseuse par Rodin

Publié dans Vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tincky 09/02/2010 13:32


***Ah Notre Corps..... Quand il commence à "emmagasiner" tous les maux de notre âme... Aie, aie, aie... Et puis bien souvent (malheureusement...) nous en sommes les propres "tortionnaires"... Il y
a certaines phrases "assassines" : "J'en ai plein le dos" (ou le c*l)......... A qui les cervicales coincées? A qui les hémoroïdes si mal placées? A qui le foie en vrac à force de tenter de digérer
certaines rudes situations??? A qui les crampes musculaires parce que "certains aléas de la vie tétanisent"???? Etc... Etc....... Pas "si facile" de trouver "l'apaisement du TOUT".......
Bonne et douce journée...***
***Tincky***